-- Test de Super Robot Taisen 3 sur Super Nes --

Vous aimez les méchas ? Voilà donc une série pour vous ! La traduction en anglais étant disponible, j'en ai profité pour rédiger ce test.

GOLDORAK ! ROCKET PUNCH !

Fiche technique

Screenshot-titre du test de Super Robot Taisen 3
Développeur Banpresto
Langue Anglais
Difficulté Moyenne
Genre T-RPG

Une ambiance omniprésente.

La première raison pour laquelle o­n s'intéresse à ce jeu, c'est bien parce qu'il est question de méchas. A ce titre, tout est fait pour vous mettre dans l'ambiance, il suffit de regarder les démos présentées en patientant devant l'écran-titre pour s'en rendre compte.

N'étant pas un puriste du genre (j'ai du voir en tout et pour tout, 5 Gundams Wing, 4 Escaflowne et j'ai lu 8 Evangelions), il m'est difficile d'affirmer si les sources sont respectées, et je crois au contraire que l'adaptation est assez libre (ce qui n'est pas plus mal) [EDIT PBS: si je ne m'abuse, dans Super Robot Taisen, il n'y a que des robots tirés d'animes ou de mangas, le seul truc c'est qu'ils ne sont pas tous très connus chez nous ^_^].

Ce qui met tout de suite dans l'ambiance, ce sont ses musiques caractéristiques du genre et très réussies à mon goût. Ces robots sont tellement cools, il est possibles de les transformer au besoin, de les déplacer, puis d'envoyer un rayon laser dans la tête de l'ennemi.

Les commentaires des pilotes sont eux aussi parfaitement dans le style. On déplorera cependant des ratés de traduction, surement survenus lors du replacage des textes, il arrive qu'un perso s'écrie "Damn" en évitant une attaque ou lâche un "Take that" en en encaissant une.

Les attaques sont bien sûr dans le style. On remarquera que le jeu est dans le sens de lecture japonaise : En effet lors d'un combat les stats du gentils sont à droite, mais o­n s'y fait.

L'histoire se situe après une grande guerre contre des bad guys qui voulaient devenir maîtres du monde, vous êtes la "Londo Bell", un groupe de méchas chargés d'éliminer les derniers robots de la DC (les méchants). Mais toute l'armée de votre faction disparait inexpliquablement lors de l'une de vos patrouilles... Des aliens semblent en être à l'origine, vous voilà obligés de jouer sur les deux tableaux...

L'écran titre.

TRANSFORMATION !!

Et comment que ça se déroule dis donc dis donc ?

Mais contrairement à beaucoup de mauvais jeux, Super Robot Taisen III n'est pas qu'une licence. Derrière se cache un tactique simple mais bien pensée. Articulé autour d'un vaisseau principal qui peut réparer les autres lorsqu'ils sont à l'intérieur de celui-ci et qui ne doit pas être détruit sous peine d'échec.

Ce vaisseau, la White Base au début, est résistant mais faut pas déconner avec.
Autour se trouvent des héros en nombre grandissant, des Gundams, un "Mazinger Z", un "Getta" et d'autres encore... Ensuite o­n trouve les troupes, de pauvres vaisseaux peu puissants dont les pilotes manquent d'expérience. Et il va falloir se débrouiller pour qu'ils achèvent des ennemis afin de leur faire remporter des points d'XP si vous voulez qu'ils vous soient utiles plus tard.

Chaque pilote a des pouvoirs spéciaux nommés "spirits". Ils permettent, entres autres, de se regénérer ou de booster son nombre de déplacements. En effet, chaque perso peut se remonter les PV tout seul au début de son tour sans utiliser de pouvoir.

Mais les points de "spirits" manquent et il vaut mieux utiliser la compétence "repair equipment" de certains persos, quitte à perdre un tour. Cependant, à force de régénérer les autres unités, les filles (dans les tactics, c'est rarement les mecs qui guérissent), prennent du retard en exp. Il convient donc de surveiller cela et de leur garder de temps en temps un petit ennemi à achever. Comme dans beaucoup de tactics, tuer un ennemi rapporte beaucoup plus de points d'expérience que de l'endommager.

Certains boss sont très ardus et surtout difficiles à toucher. Dès lors o­n est bien content d'utiliser les "Spirits" nommés "LockOn" qui assurent de toucher à tous les coups mais que seuls les plus forts possèdent. Le "White Base" par exemple peux utiliser cette capacité pour toucher avec son "Mega Disruptor Canon" (notez le nom bien dans le style) qui est très peu précis.

En effet, chaque attaque à un pourcentage de "hit" qui donne une idée de sa précision (90 c'est nul, 100 c'est bas, 145 ça touche quasiment tout le temps). Combiné à la taille de la cible et à l'agilité des deux pilotes, cela nous donne un pourcentage de réussite affiché juste avant l'attaque (100 c'est touché à coup sur, 25 ben, t'a plus qu'a utilisé la touche de l'émulateur pour revenir en arrière, comment ça c'est de la triche ?).

Ce système de précision est au centre des décisions, attaquer de loin donne souvent une meilleur puissance et réduit les chances de contre-attaque, seulement, il n'est pas toujours évident que le coup atteigne sa cible.

Notons que:
- Une option permet de définir dans quelles circonstances vos unités doivent esquiver ou contre-attaquer.
- O­n ne peut pas lancer une attaque à longue portée après un déplacement.
- L'effet ou la possibilité d'utiliser une attaque change selon l'environnement de la cible (sol, ciel, eau, ou espace).
- Les combats s'enchainent avec un entracte de discussions, un passage au garage où les améliorations sont possibles (mais très chères) mais aussi des changement de pilotes (pour les troupes de base uniquement).
- Lorsque la "White Base" est détruite, o­n recommence la mission avec l'exp. et l'argent accumulé mais o­n ne peut pas repasser au garage. Voilà, il n'y a pas grand chose d'autre à dire...

La carte se présente ainsi.
Les robots sont représentés par leur tête.

Les petites boules bleues vont attaquer le gentil Gundam.
Méchantes va !



AU FINAL...

Qualité visuelle

Très bon, ça manque cependant de finesse et de changements. Les robots ne sont pas animés malheureusements.

 15

Qualité sonore

Les musiques sont tout à fait dans le style et bien faites. La musique de l'écran-titre me fait beaucoup délirer, personnellement.

 15

Background

Le scénario démarre bien, on sent qu'il va y avoir intrigue. On peut parfois choisir la route à suivre et donc la suite de l'histoire. Les personnages sont des personnages d'animes, et si vous y êtes sensibles, cela peut contribuer à la cohérence du background.

 15

Interface - Jouabilité

Très simple et facile à prendre en main. Il n'y a cependant aucun tuto en jeu (Si vous arrivez à trouver le livret, procurez-vous le !)

 14

Durée de vie - Rejouabilité

Une durée de vie plutôt dans la norme. Le refaire ne devrait pas être un problême, ne serait-ce que pour tester les différents choix de directions possibles.

 16

Gameplay - Intérêt

Tout est là. L'interêt de SRT3 est dans son fun. Le principe de nous faire contrôler nos mechas préférés dans un jeu très tactique et pas du tout baclé.

 17

CONCLUSION

Ce jeu est fait pour les fans mais pas uniquement, la preuve en est qu'il m'a plu alors que je ne m'intéresse pas des masses aux méchas. Tout est fait pour nous plonger dans l'univers des animes. Malgré sa licence, SRT3 se révèle être un bon jeu très absorbant.

15.5/20

Commentaires

herbert,

Je suis justement en train de le faire ( ouais enfin ça fait deux mois que je me le fait ). C'est la première fois que je touche a un SRT et je suis étonné de la complexité du gameplay. En plus de ce qui est dit dans le test je ragouterai que les méchas et leur différentes attaques peuvent être impacté par "le terrain"  (ciel, espace, mer...). Certain peuvent ce transformer ( comme dit dans le test) et ces transformation on un impacte sur ces affinité. Bref ce n'est pas un simple tactics " les bourrins à l'avant, les support a l'arriére".

Le prochain épisode sur PS4 sortira en anglais...pour le coup ça me donne presque envie de me prendre une PS4.

( deux fautes d'orthographe ce sont glissé a la fin du test: "On ne peut pas lancer une attaque.. " les combats s'enchaine avec un entre-acte de discussion..)

Nigel,

Yes en effet, c'est désormais corrigé. Merci !

prout,

C'est la folie des tests là youhouuuuu

URB,

Nan, en fait, Nigel a ressorti des tests que j'ai écrit y'a des années de ça, a eu le courage de corriger les fautes d'orthographe et ajouté des screenshots (courage que je n'ai jamais eu) et les poste maintenant :D.

Cela dit, ça me donne presque envie d'en réécrire... J'ai fait Infinite Space y'a pas longtemps... Et puis y'a Legend of Legacy sur 3DS qui est sous-estimé à mon goût...

Nigel,

Les screenshots étaient présents sur ce test. ;)

Laisser un commentaire

Informations ! Vous êtes en mode visiteur ! Si vous le souhaitez, vous pouvez vous inscrire pour créer votre personnage.