-- Test de Neverwinter Nights 2 sur PC --

Les vrais RPG pour plus de 12 ans vous ont manqués ? Vous voulez du Dungeons & Dragons hardcore ? Et bien vous avez raison ! Y'en a marre des RPG pour assistés, et les gars d'Obsidian Entertainment ne vous diront pas le contraire ! Neverwinter nights 2, la suite de la suite de la bonne vieille série des Black Isle, est un RPG qui porte bien son nom comme vous allez pouvoir le constater.

Fiche technique

Pas de screeshot-titre
disponible
Développeur Obsidian Entertainement
Langue Français
Difficulté Difficile
Genre RPG

C'était moins bien avant...

Neverwinter nights on s'en souvient tous, c'était le premier RPG dans les Forgotten Realms en 3D super beau la mort, que tout le monde attendait ! Un baldur's gate en 3D ca fait forcément parler. Puis un jour c'est sortit, et tout le monde a fait Ooooooh. Entre temps Black Isle a été rayé du monde des jeux vidéo, pour abandonner nos esprits au reste de l'équipe de Bioware. Et malheureusement NWN premier du nom fût plutôt décevant par sa campagne solo moisie et sa 3D trop proche d'un Diablo. Mais c'est son mode multi-joueurs qui en fera un jeu excellent ! L'éditeur fourni avec le jeu grouille d'outils pour créer son propre module multi-joueurs, et avec le temps c'est des centaines de mondes persistants et de scénarios qui apparaissent sur les réseaux. Mais NWN2 c'est bien plus que ca !

On ne va pas tourner autour du pot, NWN2 a largement de quoi vous séduire que vous ayez joué au premier ou non. La campagne solo vaut vraiment quelque chose, le multi-joueurs est toujours aussi prometteur, et l'éditeur a été revu de fond en comble pour offrir encore et toujours plus de possibilités...

La légende de Yves et le fragment mystérieux!

Apres une cinématique plutôt alléchante, et une phase de création du personnage très complète, un petit tutorial expliquant l'histoire d'Yves, notre personnage. Yves est un apprenti druide qui a grandi dans un petit village plutôt perdu, entouré d'un marais sombre et glauque infesté d'hommes lézards. Petit, perdu, mais qui a pourtant connu une terrible bataille, Yves vit paisiblement en compagnie de son père adoptif et de ses amis, aujourd'hui c'est la fête dans le village, et c'est l'occasion ou jamais de participer à des concours de cochons, des énigmes pour enfants attardés, de spectacle de magie niveau moins 12, bref, des jeux de fêtes de village. Après plusieurs litres d'hydromel, et un trophée bien mérité, le village s'endort. Mais a l'aube l'alarme est sonnée, le village est attaqué par des vagues de créatures sorties de plans inconnus, elles semblent rechercher quelque chose, ou quelqu'un, nommé Kalat'cha. Apres de nombreux morts et blessés, l'ennemi vaincu, votre père adoptif se décide enfin à vous expliquer ce qu'il sait. Il vous apprend l'existence d'un fragment caché dans les marais qu'il vous faudra emmener à Padhiver, cet objet est probablement ce que cherchaient les créatures ennemies, surtout que maintenant que vous l'avez retrouvé il semble avoir récupéré une aura magique qui avait pourtant disparue.
Alors tout ca a l'air assez bateau mais il faut savoir qu'il faudra bien 5 à 10 heures, 3 compagnons et quelques dizaines de quêtes assez intéressantes pour arriver à padhiver, et bien plus pour en apprendre sur votre quête mystérieuse. Et c'est après ces nombreuses explications qu'apparait sur votre écran un magnifique « II » annonçant la deuxième partie du jeu. Et c'est là qu'on se dit : « Magnifique il me reste encore beaucoup à jouer ! »

Le petit village de Port Nuit...

Que de choix !

Avant de pouvoir commencer le jeu réellement il vous faudra vous battre quelques minutes avec les options pour trouver un bon équilibre entre fluidité est qualité. En effet un Athlon 4000+ 2Go de RAM et une 6800Ultra ne suffiront pas à faire tourner le jeu à plus de 15fps en 1280 x 1024 sans ombres et effets spéciaux. Une plus grosse carte vous donnera des graphismes élevés au détriment de la fluidité mais tant que ca tourne dans les 40 fps c'est largement jouable pour un RPG du genre pour éviter de gâcher le plaisir des yeux.

Bon le moment est venu de nous attarder un peu sur le contenu ! Dans NWN2 on le remarque bien assez tôt : l'esprit Forgotten Realms et D&D est respecté avec rigueur, la fiche de création du personnage est une vraie loterie, y'en a de partout, des choix, des choix, et encore des choix ! 11 classes classiques, 17 classes de prestige, 16 races/sous-races, et des dizaines et des dizaines de compétences où spécialiser votre héro. Notre cher Yves est donc un elfe faisant partie d'un des quatre autres types d'elfes (drow, elfes des bois etc.) chacun ayant leurs caractéristiques particulières (bonus, malus) Au niveau des règles on trouve vite ses repères dans les combats avec du Dungeons & Dragons 3.5, il est bien entendu utile d'avoir appris à lancé des dés ou de connaître des pavés de 500 pages pour savoir jouer. Il faut tout de même préciser que le jeu devient bien plus intéressant quand le niveau de difficulté choisi est « D&D hardcore », activant le friendly fire, cela évitera les combats trop rapides est pas très réfléchis, et peut parfois être bloquant sur un groupe de gros balaises, mais il n'y aucune raison pour qu'une boule de feu touche les méchants et pas vos 3 pôtes !

Viconia? Putain t'as pris un coup de vieux!

En intérieur ça a tendance à ramer à mort! ... ... Surtout quand ça balance des sorts partout!

Avant / Après ... C'est prouvé

A part ca il y a pas mal de changements avec le premier épisode, l'interface des combats a été revue, et... c'est mieux ! C'est surtout très inspiré de Knight Of The Old Republic, mais globalement c'est toujours pareil. Les gros changements qu'on trouvera, toujours inspirés de KOTOR c'est la possibilité de jouer au Sith... enfin... vous m'avez compris. Les dialogues (en cinématique © KOTOR) permettent de gagner ou perdre des points qui feront de vous quelque chose du type « Gros paladin, chevalier, au service de Padhiver », ou plutôt méchant assassin, ou manipulateur effrayant, à la volonté destructrice. D'ailleurs c'est une fois arrivé à Padhiver que mon cher Yves s'est retrouvé dans l'incapacité de continuer dans sa profession de druide à cause de ses décisions trop bonnes. Et c'est la qu'on se dit : « Pour commencer je vais faire un Jedi ou un Sith pur » (enfin ? vous me suivez toujours hein ?)

Les compagnons ont subis d'énormes améliorations : Ce sont désormais des aventuriers apportant leur histoires à celle du jeu, ils sont bien plus que des machines à taper, et sont entièrement contrôlables. Grâce à la pause active, on retrouve le bon goût de combats assez tactiques que l'on avait oublié depuis les Baldur's Gate et autre Planescape (d'autant plus que, également tirée de KOTOR, une petite barre vient affiner les combats grâce à ses 3 cases permettant d'assigner plusieurs actions à la suite), bien entendu ils sont aussi scriptables et assez intelligents, même si un peu trop kamikaze dans certaines situations... Il faudra prendre des décisions que vos compagnons seront susceptibles de suivre pour éviter d'entrer en conflits, ou le contraire si vous cherchez l'embrouille ! Il faudra aussi supporter les disputes féminines et le comportement insoutenable de la druide amie des bêtes, qui doit être une très proche cousine de la très relou Jaheira...

Ca ressemble à Kotor?

Mouais... c'est difficilement comparable!

Ne me dis pas que c'est parfait ?

Pour en venir aux choses qui fâchent, la campagne solo est peut être très alléchante, et réussie mais on est très loin d'un Baldur's Gate. D'abord il ne faut pas compter tomber sur des maps de transition, une map c'est un point important, rien de plus ou de moins. Pas de forêts infestées de bandits ou de loups, mais des montagnes envahies d'orcs tenant captif Jean-Jacques qu'il faudra libérer ! Toujours sur les maps, on ne pourra rentrer que dans les bâtiments importants, et encore, seules les tavernes est QG sont ouverts. Souvent les échoppes sont à l'extérieur, et seules quelques maisons seront ouvertes pour une petite quête. De la même façon, Padhiver a l'air d'un village paumé à côté de Baldur. Mais le level design étant particulièrement réussi, on ne se sent pas trop trahi par ce résidu de NWN1. De plus je me sentirai pas d'attendre des chargements (biens plus longs que ceux d'un BG) à chaque baraque de 3 m² pour trouver 3po et une potion.

En ce qui concerne le multi, pour l'instant c'est assez mort, quelques petits modes assez prometteurs commencent à naître par ci par là, rien de bien extraordinaire. On ose espérer que le jeu sera également bien optimisé par la suite, parce que je ne pense pas qu'il sera possible de faire un gros module Planescape en multi-joueurs par exemple avec ces temps de chargements et la fluidité pas terrible. Mais ça reste tout à fait convenable même maintenant avec un machine convenable... L'éditeur en tout cas est assez simplifié comparé à sa première version, je ne l'ai pas vraiment épluché mais on peut en tout cas trafiquer un bon tas de trucs avec moins de prises de têtes que sur le précédent.

Pour finir, y'a pas de quoi hésiter devant un jeu tel que celui là. Soit vous n'hésitez pas et vous l'achetez de suite, soit vous attendez une bonne grosse année, d'ici à ce que vous ayez changé de PC, et les serveurs seront infestés de modules géniaux prêt à amortir les 15 ou 20EUR que vous coûtera le jeu d'ici là !

Qu'est ce que c'est beaaaaaauuuu!

Qu'est ce que ça raaaaaaame!



AU FINAL...

Qualité visuelle

C'est beau, voir très beau ! Du Shaders Model 3, sans abus (rarissime). Des décors magnifiques que ce soit les exterieurs ou les caves sombres...Mais bon... ca rame pas mal!

 17

Qualité sonore

Hmmm c'est magnifique! J'en ai pas parlé dans le test car cela va de soi, les musiques sont très sympatiques, et les ambiances en ville, en forêt ou entérré (Mwahahah) sont très réussies!

 17

Background

Au niveau du scénario c'est plutôt banal au début, et les nombreuses complications qui apparaissent nous surprennent tres agréablement! C'est très réussis, 'faut pas en parler il faut le jouer!

 17

Interface - Jouabilité

L'interface a été revue en grande partie ! Cela garde l'esprit global depuis Baldur''s Gate 1, mais beaucoup plus agréable à la vue et a l'utilisation que NWN1! Mais bon rien d'exceptionnel, ça date de BG, NWN1, et KOTOR...

 16

Durée de vie - Rejouabilité

La durée de vie est largement convenable. Vu que je finis mes jeux que très rarement et dans des délais complètement hors du commun, je suis dans l'incapacité de comparer, mais ça m'a l'air un peu plus court que fallout par exemple, et probablement moins rejouable. Mais le fait de pouvoir jouer le gentil ou méchant comme dans KOTOR mais en mieux, apporte une rejouabilité très intéressante étant donnée la différence des scénarios.

 18

Gameplay - Intérêt

La campagne solo reste dans l'esprit des add-ons du premier grâce à son esprit: "Sauvons le nom Neverwinter Nights de la honte d'une campagne solo pourrie". Du coup c'est une histoire très alléchante, et d'excellentes discussions avec ses compagnons ! Il m'arrive de me sentir mal en sortant un mensonge ou en envoyant un des mes amis sur les rosiers!

 18

CONCLUSION

Même si l'aventure reste assez linéaire, l'histoire banale, et le moteur très gourmand en ressources, ces trois points s'auto compensent si je puis dire par: un role play sympatique, des rebondissements et des évènements intéressants, et des paysages agréables à l'oeil... Le multi joueur n'est probablement pas à négliger et devrait largement surpasser le premier d'ici les mois à venir...

17/20

Commentaires

herbert,

Mais le test a été écrit à l'époque de la sortie ?!!  La validation du test a été assez long:)

Nigel,

C'est un vieux test dont la validation a pas mal trainé, car il était incomplet. Mais il date malgré tout de bien après sa sortie ! Mieux vaut tard que jamais. Je vais essayer d'en valider d'autres les prochains jours.

- Message édité par Nigel le 19/01/2016 à 20:46 -
prout,

Ah ah ah. Du coup tu l'as fini toi ?

Nigel,

Ouep ! J'ai rajouté principalement des screenshots, corrigé des paragraphes : principalement l'orthographe et parfois la grammaire lorsque la phrase est incompréhensible, il y avait aussi quelques soucis d'encodage de caractères dû à du copier-coller venant de word (je suppose).

Il ne manquait pas grand chose pour valider ce test au final. ;)

- Message édité par Nigel le 20/01/2016 à 19:52 -

Laisser un commentaire

Informations ! Vous êtes en mode visiteur ! Si vous le souhaitez, vous pouvez vous inscrire pour créer votre personnage.